En latin, Marcus Aurelius Antoninus (121-180), empereur romain (161-180) et philosophe stoïcien.

Si tu t'affliges d'une cause extérieure, ce n'est pas elle qui t'importunes, c'est le jugement que tu portes sur elle.
Pensées pour moi-même de Marc Aurèle

Du raisin vert, du raison mûr et du raisin sec, tout cela est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore.

Bien souvent on se rend coupable en négligeant d'agir, et non pas seulement en agissant.

S'il arrive à quelqu'un de manquer envers toi, réfléchis aussitôt à l'opinion qu'il a dû se faire du bien ou du mal pour manquer ainsi.

Accoutume-toi à prêter sans distraction l'oreille aux paroles des autres et entre autant qu'il se peut dans la pensée de celui qui parle.

L'homme ambitieux fait consister son bien dans l'action d'un autre ; le voluptueux, dans ses propres sensations, l'homme sensé, dans les actions qui lui sont propres.

Parce qu'une chose offre une difficulté énorme, ne va pas croire que ce soit une chose impossible aux forces humaines ; et si c'est quelque chose de possible et même de naturel à l'homme, pense que toi aussi tu es en état de le faire.

Le monde n'est qu'une transformation perpétuelle ; la vie n'est qu'une idée et une opinion.

Nous devons être droits et non redressés.

Les hommes sont faits pour les autres ; corrige-les donc ou supporte-les.

La colère et le chagrin nous font beaucoup plus de mal que les choses mêmes dont nous nous plaignons, et qui les font naître.

Qu'exiges-tu de plus, si tu as fait du bien à quelqu'un ? Ne te suffit-il pas d'avoir agi selon ta nature, mais cherches-tu encore à

Se rendre libre de toutes les préoccupations ; or, tu t'en rendras libre, si tu accomplis chaque action de ta vie comme si c'était la

Je donne le nom de peste à la corruption de l'intelligence, bien plus sûrement qu 'à l'infection de l'air qui nous entoure.

La perfection morale consiste en ceci : à passer chaque jour comme si c'était le dernier, à éviter l'agitation, la torpeur, la dissimulation.

Se rappeler toujours cette sentence d'Héraclite : La mort de la terre, c'est de se changer en eau ; la mort de l'eau, c'est de se changer en air ; la mort de l'air, de se changer en feu ; et réciproquement.

Tout est éphémère, et l'être qui se souvient des choses, et la chose dont il se souvient.

Ne point se laisser entraîner par le tourbillon ; mais, dans toute entreprise, s'appliquera ce qui est juste ; et, dans toute pensée, conserver avant tout la plénitude de l'intelligence, qui comprend les choses.

Ne te conduis pas comme si tu devais vivre des millions d'années. L'inévitable dette est suspendue sur toi. Pendant que tu vis, pendant que tu le peux encore, deviens homme de bien.

Sur le même autel, il y a bien des grains d'encens ; tel grain est le premier qui tombe dans le feu ; tel autre n'y tombe qu'un peu plus tard. Ce n'est pas une différence.


souce   http://dicocitations.lemonde.fr/auteur/2924/Marc_Aurele.php

Ne calomnions pas la nature humaine, et reconnaissons que notre âme est essentiellement dirigée vers le bien. C’est la gloire propre de l’homme. Mais il n’est pas toujours facile de discerner le bien, ni de le faire. ...

VOIR : https://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Marc_Aurèle